L’œuf vous parle !

Y voir plus clair sur la mention « sans OGM »
20 février 2017
Maman poule vous dit tout sur l’alimentation du poussin
16 mars 2017

Véritable baromètre de la bonne santé de votre poule, l’œuf est une forme parfaite. Sa coquille est lisse, brillante, d’une couleur régulière ; elle est, malgré les apparences, bien solide !

La coquille molle, fragile déformée ou tâchée, doit être considérée comme un lanceur d’alerte. Dans les soins de la basse-cour, prêter attention aux œufs fragiles ou bizarres c’est prendre soin de votre poule.
L’anomalie de coquille peut survenir ponctuellement. Si elle ne dure pas elle ne doit pas vous inquiéter.

Si elle perdure, elle peut peut être le signe d’un déséquilibre alimentaire notamment en calcium. Ce type de carence peut affecter la longévité de votre animal via la décalcification de ses os. En effet, la poule utilise le calcium absorbé pour maintenir son squelette et fabriquer chaque jour la coquille de l’œuf.
En cas d’œufs mous ou à la coquille fragile ou déformée, il faut dans un premier temps s’assurer que l’alimentation de la poule couvre 100% de ses besoins physiologiques en étant suffisamment riche en calcium, phosphore et vitamine D3. La recette de l’aliment complet Picorette Pondeuse, conçue spécifiquement pour l’élevage familial, est une garantie anti-carences.
Si les anomalies persistent malgré une alimentation ré-équilibrée, il faudra s’orienter vers un contrôle et éventuel traitement du parasitisme (vers ou poux).
Les soucis sur les coquilles peuvent aussi provenir d’une infection microbienne ou virale.

Ne fermons plus les yeux sur ces œufs « moches » au look cabossé qui sont bons à 100% mais peuvent quand même comporter des micro-fêlures et poser des problèmes de conservation.

VOIR LA FICHE POULE PONDEUSE